(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ouvert] Numië Elwil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Numie, Eladrin

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 07/03/2016

MessageSujet: [Ouvert] Numië Elwil   Mer 9 Mar - 21:43




UNE VIE SIMPLE

D'aussi loin qu'elle se souvenait, il n'y avait pas de ces parents dont on lui rabâchait les oreilles. Elle était comme tout ces gamins orphelins des bas fonds, égarés, perdus, inconnus et sans valeur aux gens des pontes.
Sa vie se résumait à de la survie. Courir vite pour échapper aux ansgars, dashnirs, eodhs aussi abandonnés qu'elle. Un petit groupe l'avait prise en grippe, elle et sa tignasse cendrée, ses horribles oreilles en pointe et ses tâches de rousseurs sur le nez.Si par malheur elle n'arrivait pas à les semer, c'est couverte de bleus qu'elle finissait.

Un jour, alors qu'elle arpentait une ruelle boueuse en se grattant le bras, elle découvrit un tas d'ordures renversés. Elle y plongea le nez à la recherche de trésor délaissé ou de nourriture quelconque. A force de fouille, elle découvrit une pousse, jeune pousse qui avait du naître de ce flot de détritus.
Elle en fut émerveillée et décida de la voir prospérer. Chaque jour, elle se mit à en prendre soin, vérifier que personne ne la touchait jusqu'à ce qu'ils lui tombent dessus... Ils étaient cruels et malveillant et par simple plaisir sadique, ils essayèrent de lui enlever ce qu'elle chérissait.
Elle se jeta en avant, s'enroula autour de la plante et la protégea de ses assaillants, recevant les coups de pieds et de poings. Bien sûr elle souffrait mais cette souffrance en valait la peine. La mère lui avait fait un cadeau, un immense cadeau, le don de propager la vie végétale, de la protéger et d'en faire naître la nourriture essentielle à toute existence. Car cette pousse, simple pousse devint plus tard une carotte qui elle-même se fit des amies encore et encore et encore.
Numië quitta alors les bas fonds pour rejoindre la forêt, les champs, la nature qui semblait l’appeler toujours plus fort.
Elle se créa un jardin dans une clairière, remplit de fleurs, de fruits et de légumes... Elle se mit à boire à a rivière, lapant l'eau comme si elle était le meilleur breuvage de ce monde.

Le temps passait, les printemps, les hivers... Un dashnir avait fini par la trouver et finalement lui offrir un travail dans son champs. Parfois, il était bon de dormir dans l'étable à la chaleur des buffles et du foin. Et parfois, les arbres étaient les seuls amis en qui elle avait confiance. Mais le temps passa encore et encore, vite trop vite, son mécène vieillissait et elle pas. Dans un dernier élan de bonté, il l'envoya dans les fermes de Ménoch chez un cousin, un frère, un oncle, quelqu'un de sa famille en tout cas. c'est là que sa vie prit un tournant différent.

Elle posa le pied dans cette ville qui parfois, lui rappelait un souvenir lointain. Elle rencontra en premier lieu un elfe nommé Eothain qui lui indiqua où trouver ce qu'elle cherchait, même si elle n'était pas certaine de savoir ce qu'elle faisait là. Numië arriva à la ferme, accueillie par un homme et son fils.
Elle reprit alors ses habitudes, cultiver, manger, boire, dormir. Une boucle sans fin qui lui amenait du bonheur, elle n'avait pas besoin de plus jusqu'à cette autre rencontre...
Eothain lui avait certes touché un mot des vertueux mais elle ne s'était pas attendue à un tel malentendu. Elle avait déjà subit depuis son arrivée quelques moqueries et méchancetés gratuite, mais elle avait l'habitude... bégayer n'avait rien d'un atout social majeur. Alors qu'elle cherchait de l'aide, la boucle de sa sandale coincée avec sa lanière de cuir, elle en eut d'une dame Val, qui la délivra sans mal. Elle bafouilla quelques remerciements et le malentendu entraîna la confrontation avec, tadaaaa Davarion. Le bougre semblait se moquer d'elle, du moins le comprit t'elle ainsi sur le moment. Elle était profondément meurtrie, souffrant de ce handicap qu'elle avait toujours connu. Certains coups dans les bas fonds avaient même été plus fort quand sa voix oscillante s'était faites entendre. Le quiproquos alla bon train, il s'excusa, il déblatéra et au final les deux firent connaissance, repartant sur des bases plus saines.

Les jours passants, il lui arrivait de se rendre en ville uniquement dans l'espoir de le croiser. Elle ne connaissait quasiment personne, sa timidité maladive et ses troubles obsessionnels compulsifs n'aidaient en rien à se faire apprécier. Mais ses rares moments avec lui, lui qui ne comprenait pas sa souffrance, lui qui la trouvait adorable avec ses tics, ses tocs, ses briques et ses braques, lui apportait un bonheur certain.
Et à force de l'écouter, de lui parler d'ambition, de but dans la vie, de ce qu'elle valait, elle eut sans doute un déclic. Elle avait toujours servit Elyel, elle était un pur produit de la Mère, dés lors pourquoi ne pas la servir? Pourquoi ne pas partager cet amour immense, cette adoration, cette admiration qu'elle avait pour le cycle et l'équilibre?
Elle pourrait, si elle était courageuse, apprendre à lire, à écrire, devenir quelqu'un et ne plus être transparente. Elle pourrait devenir cette femme qu'elle aurait voulu être, pleine d’assurance et de confiance.




Revenir en haut Aller en bas
Numie, Eladrin

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 07/03/2016

MessageSujet: Re: [Ouvert] Numië Elwil   Mar 15 Mar - 19:14

CHOC CONTRE CHOC

Une journée agréable, un serment prêté, une cape blanche immaculée et la veille le baiser d'un aimé. Tout avait bien commencé, elle se sentait bien malgré quelques mouvements sur la journée qui l'avait effrayée et puis elle avait entendu ce qu'elle ne devait pas. Son cœur se brisa mais ses chaînes cédèrent en même temps. Dans le fond de son être, une rupture précédente fut remplacée par une nouvelle, par une évidence, par un lourd constat. Elle était une éladrine, elle l'avait oublié, elle était intemporelle, elle était la gardienne de la mère et tel le berger, elle devait veiller sur le bétail égaré.


Leçon numéro un : Les humains ne sont que des comètes passant brièvement dans le ciel. Ils brûlent de façon vive pour pallier à leur éphémère existence. Sois bienveillante à leur égard, leur manque de sagesse n'est pas de leur faute mais celle du temps trop court qu'on leur imparti.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Ouvert] Numië Elwil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN ESPRIT OUVERT POUR LIRE LA BIBLE
» Le passage du nord-ouest est ouvert !
» Je me demandais s'il faut laisser l'ordi ouvert.
» Le capes interne de doc sera-t-il ouvert en 2012 ?
» Facebook a ouvert l'accès par erreur à des données personnelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: Rôliste :: Histoire des personnages-
Sauter vers: