(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ouvert] La mort d'Adonis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ivory Doucenuit

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: [Ouvert] La mort d'Adonis   Jeu 10 Mar - 3:40

Deuxième nuit sans dormir. J'ai beau essayé, rien à faire, le sommeil me fuit. La faute à cette boule dans mon ventre et à mon corps qui tremble. J'en claque presque des dents. Je n'ai pourtant pas froid.

Je me tourne sur le dos et laisse mon esprit dérivé vers les étoiles. Les images de ces dernières heures défilent devant mes yeux, sur fond de voûte céleste. C'est joli mais ça fait mal.

Je renonce. Plus bas, j'entends la fête qui bat son plein. Pas envie de me mêler à la foule. Pas envie d'être une fille. Pas envie d'être là ! Bordel !

J'arrache plus que je ne retire ma jolie robe et je renfile ma tenue normale : mon pantalon bleu nuit et ma tunique sombre. J'enfonce un chapeau de paille sur mes yeux, serrant mes cheveux dessous. J'enfonce ma cape bleue sage au fond de mon sac et je redescends vers l'animation.

Je me faufile entre les maisons, restant à l'abri des ombres quand je l'aperçois. C'est un choc. Je sens ma rage qui enfle en moi jusqu'à menacer d'exploser. La colère me submerge et me fait voir rouge. Ce n'est même pas une image, mes yeux se nimbent de rouge, ce qui est un peu bizarre, même pour moi. Je suffoque de fureur. D'un geste, j'ai chopé mon arc et encoché une flèche. Ne me demandez pas comment, mais le fait est que sans avoir beaucoup bougé, je l'ai en ligne de mire.

ADONIS.

Juste en bout de ma flèche. Si je me concentre bien je pourrais lui transpercer l’œil. Ou bien je vais viser la gorge, à l'instant où il inhalera sa foutue fumée de son pétard de merde !!

Adonis.

Il est là, puant de bêtise et de... pfff ... je ne sais même pas comment le qualifié. Je ne pense même pas qu'il soit bête en fait. Il est juste ailleurs. Dans un autre univers ou un autre plan de conscience.

Adonis.

Ma douleur palpite dans mon ventre et si je pouvais, je pleurerai. Mais j'ai déjà pleuré devant Sathir... je refuse de le refaire. Pleurer, c'est mourir.

Adonis.

Mes oreilles se bouchent. Le silence s'installe, assourdissant. Je tends la corde de mon arc. Je sens le froid m'envahir, comme à chaque fois que je m'apprête à tuer.
La corde frôle ma bouche et mon nez, je vais relâcher ma flèche et tout sera finit. Il m'a fait du mal. C'est de sa faute. Il va payer !




- Vraiment, ma colombe ?

La surprise m'arrache un petit cri. J'ai relâché la corde, doucement, pour ne pas que ma flèche parte n'importe où. Adonis ne saura jamais à quel point il est passé tout près de mourir. Je le déteste.
J'aimerai bien tourner la tête pour voir mon interlocuteur, mais je sais d'avance qu'il n'y a personne. Gavain est mort depuis longtemps. Il a emprunté les accents veloutés de mon meilleur ami. Il ne parle que dans ma tête.

- Il est responsable.

- Vraiment... ma petite souris ?

- Arrêtes de dire "Vraiment" !

J'espère que personne ne me voit me disputer toute seule, parce que sinon je suis bonne pour finir dans une cellule de dégrisement. Je n'ai rien bu, ça ferait désordre. Cette fois c'est clair, je suis folle.

- Le chagrin est quelque chose de particulier qui ouvre souvent l'esprit à autre chose. Bref... es-tu sûre que ce soit lui qui te fasse souffrir ?

- C'est de sa faute...

- J'entends mon ange. Mais... qui a prit la décision de mettre fin à ce ... hmmm... cirque ? Qui a écrit une lettre à son meilleur ami pour lui signifier qu'elle n'apprécierait pas qu'il fasse semblant ? Qu'elle l'aimait pour ce qu'il était et pas pour ce qu'il pouvait faire semblant d'être ? Qui a prit la décision d'être toujours là pour lui, sans rien exiger en retour ?

Je soupire. Mon corps se remet à trembler et je sens autre chose arriver. J'espérais ne pas en passer par là...
Des étoiles dansent devant mes yeux. Mon corps tremble de plus en plus et mes genoux cèdent soudain sous moi. Je me retrouve à fixer les étoiles pour la seconde fois de la soirée. Sauf qu'avec les lumières de la ville, je ne vois pas grand chose. A moins que ça ne soit les tâches blanches qui dansent.

Mes oreilles sifflent. J'ai chaud, très chaud. La pression monte inexorablement. J'entends une voix me murmurer trois mots : Fidélité, Loyauté, Sacrifice.

Et soudain tout s'éteint.






Je me suis évanouie.
Revenir en haut Aller en bas
Adonis

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 26/02/2016
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: [Ouvert] La mort d'Adonis   Jeu 10 Mar - 3:53

Le gars il n'avait rien vu venir.

Après avoir réalisé un rituel tout aussi complexe qu'éreintant, le grand Dashnir il était vachement fatigué. En plus de se poser mille questions sur "est ce que je suis vraiment méritant d'être l'égal d'un autre homme", il déambulait en fumant les restes d'une mauvaise drogue, altérant ses réflexions, sa joie et sa motivation.

Le gars il n'avait pas senti être la cible d'un vivant.

Quand on a l'habitude d'être l'esclave des Ansgards, être une cible est une chose normale. Le gars il avait eu trop l'habitude du fouet pour travaux non finis. Le gars malgré ses folies passagères, c'était pas le genre à qui il fallait demander de conter ses souvenirs d'enfance, si vous vouliez pas chialer, voyez ce que je veux dire. Cette nouvelle liberté le rendait euphorique, mais apprendre à vivre à l'égal des autres hommes était une chose complexe: entre la soumission et la rebellion, l'Adonis passait pour un furibond incapable de rendre un service correctement, ou presque.

Alors quand elle tend sa flèche, Ivory ne pensait sans doute pas buter un simple esclave de merde, n'ayant pas eu la chance comme elle d'avoir l'autorisation de vivre. Le gars, il avait échappé à ça, on sait pas trop comment. Mais peut être bien que la petite voix dans la tête d'Ivory, c'était pas sa conscience mais celle des Vaudou ancestraux.

Le gars il continuait son chemin, il n'avait rien vu venir car rien n'était venu. Puis c'est après qu'il rencontra anamnèse et qu'il officialisa son union avec l'Arcaneum. Aujourd'hui pour la première fois un humain de rang supérieur le prenait comme ennemi. S'il l'avait su, Adonis aurait presque été fier qu'Ivory souhaite sa mort.

Il comptait.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Ouvert] La mort d'Adonis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ouvert] La mort d'Adonis
» Prières pour l'heure de la mort...
» Méditation de Powa pour le moment de la mort
» Prières pour les morts ou pour faire face à la mort
» Daniel est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: Rôliste :: Histoire des personnages-
Sauter vers: