(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les créations d'un forgeron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eothain, eladrin

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 01/02/2016

MessageSujet: Les créations d'un forgeron   Ven 22 Avr - 8:58

Depuis quelques temps, on avait put voir Eothain passer beaucoup de temps entre les forges de Menoch, et la bibliothèque. Ce dernier semblait extrêmement exigeant envers lui même, au point qu'après plusieurs jours passés entre les mines et la forge, aucune création n'en était encore sortie entière. Jusqu'à aujourd'hui où il rentra a la guilde marchande, un nouveau fourreau se balançant à sa ceinture. Il se souviendra de ce jour comme celui où naquit Bereth'Ayak.

Bereth'Ayak



Bereth'Ayak, ou "Hêtre tranchant" en langue commune, est un cimeterre. Un cimeterre forgé dans l'argent le plus pur, affûté autant que ce métal le permet.


La poignée, composée d'un pommeau en forme de feuille de hêtre en émeraude dont la clarté pourrait faire croire que son intérieur est comme emplit d'eau, est relativement longue, pouvant être utilisée à une ou deux mains. De ce pommeau, on peut voir de fines branches de hêtre se diriger sur le manche, lui aussi en argent, jusqu’à la garde où celles ci finissent leur course en un enchevêtrement végétal qui la recouvre presque en totalité, laissant parfois paraître quelques feuilles qui semblent pousser extrêmement rapidement et disparaître tout aussi vite, comme par magie...


Au-delà de la garde, vient naître la lame. C'est une lame a simple tranchant,à son commencement aussi large qu'une épée longue, mais elle s'élargit  tout au long de sa courbure qui s'étend sur une longueur d'environ 80 centimètres. La lame se termine par une pointe provoquée par la rencontre des courbures intérieures et extérieures de la lame, celle ci semble donc pouvoir aussi frapper d'estoc.


Sur la lame, on distingue de fines gravures, visiblement en elfique d'une couleur verte rappelant celle de la verite, partant de la garde et s'étendant sur une dizaine de centimètres. Ces fines écritures luisent en permanence, montrant que l'arme possède quelques attributs magiques. Sur son revers, on peut distinguer, écrit en lettres minuscules, la gravure elfique du nom d'Eothain, parallèlement à la garde, démontrant la loyauté de l'épée.  Ces gravures, visiblement magiques, semblent ne pouvoir être effacées par des moyens conventionnels.


Aujourd'hui c'est Eothain qu'elle accompagne, mais il est très probable que l'elfe reprenne son marteau pour une autre création, si cela venait à lui être demandé.
Revenir en haut Aller en bas
Eothain, eladrin

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 01/02/2016

MessageSujet: Re: Les créations d'un forgeron   Dim 24 Avr - 7:12

Une nouvelle création avait vu le jour des mains de l'elfe aujourd'hui ...




Citation :

Boda'Raug





Boda'Raug, ou le bannisseur de démons en langage courant, est une masse en mytheril destinée aux défenseurs des vertus. Conscient que les études théologiques de ces derniers réduisaient fortement les séances d'entrainement des paladins au combat, son créateur y adjoint un enchantement permettant d'être guidé par la foi du combattant la maniant au point que plus ce dernier serait vertueux, plus l'arme serait efficace entre ses mains, et a l'opposée, plus il s'éloignerai des vertus, moins il pourrait s'en servir.


Bien que la masse se doive de peser un certain poids pour être efficace, celle ci avait été épurée au maximum afin permettre un maniement rapide, sans que cela ne se ressente trop sur l'efficacité de chaque coup.


Le pommeau qui orne le bout du manche possède la forme d'un globe sur lequel un symbole de Kordaken argenté peut etre visible sur deux faces.

Le manche quand a lui est séparé en trois parties par d'épais anneaux d'argent. Les deux premières parties sont recouvertes d'un cuir très clair, presque blanc et semblant très résistant, servant à avoir une bonne prise en main sur l'arme à une, comme à deux mains. La troisième partie est ornée de diverses gravures servant visiblement à l'enchantement au milieu des quelles ont peut lire le nom de l'arme gravé en langue elfique.


La tête de la masse est en forme de globe, sans fioritures, mesurant une quinzaine de centimètre de diamètre. Celle ci est ornée de nombreuses pointes visiblement forgées dans la masse afin d'en assurer au maximum la solidité, chacune d'entre elles mesure environ 5 centimètres. On peut voir que parmi ces pointes, certaines sont bleues, comme le mytheril, et d'autre blanches, visiblement de l'argent dont les propriétés contre les forces du mal sont bien connues, curieusement, celles ci semblaient aussi avoir été fondues dans la masse de l'arme par un ingénieux procédé.


Une fois l'objet terminé, Eothain l'enroula dans un drap de soie avant d'aller la déposer dans son coffre, dans l'attente de son futur propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
Eothain, eladrin

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 01/02/2016

MessageSujet: Re: Les créations d'un forgeron   Mer 27 Avr - 16:58

Citation :
Agar'Torog




Agar'Torog, où "Sang de troll" en langue commune est une épée en sanguin, elle tient son nom du sang de troll qui a été utilisé pour fortifier la lame, et lui octroyer certaines propriétés.


Contrairement aux autres créations du forgeron, cette arme n'a pas été la cible d'enchantements, mais le sang de troll permet d'offrir a son porteur une partie de la régénération légendaire de ces créatures.

L'arme en elle même se manie a deux mains, bien que la lame soit plutôt courte, ce qui permet une remise en garde rapide. l'entièreté de l'objet est fait en sanguin, et la poignée est recouverte de cuir de troll.

Le pommeau est relativement petit, en forme de virgule et la garde totalement absente. La lame se trouve être plutôt large, recourbée et a simple tranchant. En la regardant de prêt, on y distingue, en elfique, le nom de l'arme ainsi que celui de son créateur, le tout écrit dans une couleur argentée qui est visiblement la marque de fabrique du forgeron.

Ca n'est probablement pas la plus belle création du forgeron, mais elle permettrait probablement de sauver la vie de son possesseur en de nombreuses reprises.

Revenir en haut Aller en bas
Eothain, eladrin

avatar

Messages : 157
Date d'inscription : 01/02/2016

MessageSujet: Re: Les créations d'un forgeron   Lun 16 Mai - 9:49

Citation :
Bellas'Tîn




Bellas'Tîn, ou "Force Tranquille" en langue commune, est une épée à lame courbe inspirée d'un katana, en mytheril.


A première vue, elle ne semble pas réellement efficace en combat et apparaît plus comme une arme d'apparat. Ça n'est qu'une fois entre les mains d'un gardien de l'Equilibre que sa véritable nature apparaîtra par le biais d'une pâle aura bleutée qui enveloppera.
Une fois les conditions réunies, le druide sera si proche de la nature qu'il n'aura plus qu'a penser a ses sorts afin que ceux ci s’exécute, comme si il ne faisait plus qu'un avec les éléments.


Le manche de l'arme se trouve dépourvu de pommeau et de garde, et est simplement enroulé de cuir mythique, dont la couleur tranche avec le bleu foncé du métal.

La lame, quand à elle, est une lame a simple tranchant atteignant presque le mètre de long et se terminant en pointe afin de pouvoir aussi frapper d'estoc. On peut y voir de nombreuses gravures incrustées de divers métaux afin de varier les couleurs.

La scène représentée montre une lisière de forêt, devant laquelle se tient un grand gorille faisant face à une horde de zombis visiblement tous prêts au combat. De la verite semble avoir été utilisée  pour la couleur des arbres, du bronze pour le sol, et de l'obsidienne pour la horde mort vivante. Le gorille a été plus finement détaillé et de l'argent semble avoir été utilisé pour le colorer, faisant de lui l'élément principal du dessin.


Bellas'Tîn a été forgée pour Aeidan, ainsi, c'est a lui que l'arme fut transmise.  
Revenir en haut Aller en bas
Kalendrin Rabe

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 19/02/2016
Localisation : "L'île"

MessageSujet: Re: Les créations d'un forgeron   Ven 10 Juin - 10:10

Voilà longtemps que Kalendrin n'avait pas mis les pieds dans la forge. Mais cette fois, il n'y allait pas pour une simple création personnelle, sans valeur, mais parce qu'on commémorait les défunts. Et il avait choisi comme offrande, de créer une lame, comme il en créait pour son ami. Cette lame ne servirait pas à trancher les corps, mais à renfermer les souvenirs de l'homme.

Il y avait sur l'enclume un métal que jamais il n'avait  modelé. Un alliage donnant le bronze, qu'on utilise de coutume pour fondre les cloches, mais qui cette fois était fondu dans une arme qui ferait à chaque coups, résonner la vie du destinataire de l'offrande.

Le métal était rouge, et il commença à frapper la matière brute de coups de masse décidés, et rythmés, et dans chacun d'eux, il retraçait à même le feu, les événements, et les actes qui on valu à un homme d'être grand.

Et c'est du crépuscule jusqu'à l'aurore que les coups de masse ne cessèrent, pour qu'au chant du coq, le bruit s'arrête.

L'arme était presque terminée, et encore chaude, lorsque Kalendrin traça une dernière chose sur l'épée. A la base de la lame, il dessina une balance. Au centre, une pièce. Et au sommet, un masque fleuri.

Une fois l'oeuvre achevée, il se rendit au sépulcre où reposait son ami, et y resta un temps. Et plus tard, c'est dans un tissu rouge qu'il conserva l'arme, jusqu'à ce qu'on l'appelle à servir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les créations d'un forgeron   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les créations d'un forgeron
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Onirisme: Le dieu forgeron
» Mes créations : peinture, couture...
» Forgeron d'épée
» Poèmes: vos créations
» Vos créations : peintures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: Rôliste :: Histoire des personnages-
Sauter vers: