(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nishant Hindi Nasrin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nishant, fé noir

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 28/09/2016

MessageSujet: Nishant Hindi Nasrin   Mer 19 Oct - 10:05

Citation :
Nishant, j'ai toujours trouvé ce prénom particulier mais je me garderais bien de contester les choix de mes parents. Imaginez si je m'étais appelé Bertrand? Ou Nordine? Ça n'aurait pas été crédible avec ma nature et ses magnifiques oreilles en pointe.

Qui a t'il a raconté sur moi? Je dirais pas grand chose. Hier encore pendant ma traversée sur le bateau fuyant les failles et Menoch, ma ville natale, j'étais un enfant d'une apparence proche d'une année. Je n'ai pas vu ou su grand chose de la vie, de ses péripéties, de ses tracas. Je n'en sais que ce que mes parents ont pu me conter, ce que mes communications mentales avec mes "élus" m'en ont apporté.

Mes élus, ce mot me fait rire mais j'y reviendrais plus tard. Ma vie était simple à l'époque. La nounou s'occupait de nous, Maryel, ma sœur jumelle et Firas mon frère. Nous mangions à notre faim et restions de longues heures durant en cuisine. Parfois nous avions la visite de notre mère ou de notre père. Ma mère, Sarasvati, tenait l'auberge de Menoch. Elle n'était pas simplement qu'une bonne comptable, loin de là. Ses talents étaient variés allant de la cuisine, au travail du cuir en passant par la menuiserie, la musique, le chant et la danse. J'en oublie surement.
En résumé, un vraie artisane qui en plus maniait l'arc. Quant à mon père, Sethlim, j'ai toujours eu du mal à le sonder, du mal à savoir s'il regrettait notre venue au monde mais je préfère croire qu'il nous aimait quand même. Il était un guerrier avant toute chose, le côté "religieux" n'était pour moi qu'un mot vide de sens. Les querelles entre eux étaient monnaie courante.
Au final, ils ne se sont jamais mariés. Cependant, considérant qu'on ne doit jamais ignorer ses racines, j'arbore les deux noms de famille de mes parents.
Et j'assumerais en cela toutes les répercussions que cela pourra amener. Je suis peut-être un fé né d'une fée noire et d'un dashnir toutefois, mon sang est le leur, à tout les deux.

Aujourd'hui, nous sommes orphelins. Mon père a fait l'un de ses merveilleux sacrifices dont il a le don et ma mère aurait, d'après ce que j'ai compris, mit les voiles vers sa création, la forêt obscure. Je comprends l'intérêt de protéger les faibles, les vies, je comprends aussi l'intérêt de protéger un lieu d'où nous tenons nos pouvoirs et notre essence. Je doute malgré tout de pardonner si aisément l'abandon.

Nous sommes accompagné, Maryel et moi, par oncle Khejri. Il n'est pas le frère de maman mais le mot oncle aide à former un cadre familiale plus tangible, plus affectif. Khejri est un vrai fé noir, né de la forêt obscure, la première en date. D'ailleurs, ses yeux sont violets alors que les miens, fé noir de ce monde-ci, sont bleus.

En ce qui concerne Firas, petit dashnir en devenir, ne se souviendrait probablement pas de tout ça, de ses parents, de son frère et de sa sœur. Nous veillerons sur lui, c'est certain mais chaque chose en son temps. Il reste entre de très bonnes mains, celles notamment d'une de mes élues et de...Davarion, j'espère que ce dernier ne lui apprendra pas trop de bêtises, il est un peu dissipé et possède un humour des plus étranges.

Parlons donc de ces élus. La première, celle à qui j'aimerais ressembler, Siv. Pleine de sagesse, proche de la nature et du mysticisme du monde, un guide, une lumière dans les ténèbres. La deuxième, Ivory. Brillante, droite et... belle malgré ses attitudes de garçonne. Elle me fait beaucoup rire.J'aimerais la retrouver et la garder à mes côtés. Vient ensuite mon troisième élu, Sathir. J'admet que mes ressentis envers lui sont très particuliers. Sa part de douceur et de féminité évoque quelque chose en moi. Je me suis promis un jour de continuer ce que ma mère avait fait. Le protéger, lui redonner goût à la vie, lui tendre la main et le garder lui-aussi à mes côtés. Dans une de mes visions, ne riez pas, soyez indulgent, je nous voyais Ivory, Sathir et moi, main dans la main, formant une sorte de trio... amoureux? Peut-être. Faudrait-il encore que je comprenne le sens de ce mot.

Je n'ai pas beaucoup d'exigences, je ne sais pas encore où je vais et avec qui. Cette île est un mystère, un endroit effrayant et à la fois une promesse de renouveau et d'espoir. J'entends bien bâtir ici, une communauté forte, soudée voir une nouvelle famille. J'espère que tout se passera bien et qu'on survivra contre vents et marées.
Revenir en haut Aller en bas
 
Nishant Hindi Nasrin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hindi Kouch: le génocide de 80 millions d’indiens par l’islam n’est pas un mythe
» Biographie du Mawlana Rahmatoullah al Hindi
» Hindi : Family
» quist hindi... (le costus indien)
» Sethlim Nasrin d'hier à maintenant (FIN)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: Rôliste :: Histoire des personnages-
Sauter vers: