(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Ouvert] Romance à l'eau de rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Greta Skryd'Kadn, Ansgar

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 32
Localisation : France

MessageSujet: [Ouvert] Romance à l'eau de rose   Mar 14 Fév - 5:09

Étais-ce parce qu'il y avait quelque chose dans l'air aujourd'hui ou parce qu'elle s'ennuyait mortellement dans sa planque ? Étais-ce parce que l'endroit était bucolique ou était-ce parce qu'elle était inspirée par la proximité de couples existants qui l'entouraient ?

La jeune fille avait trouvé quelques feuilles de papiers et avait entrepris de les noircir d'un début de roman à l'eau de rose, niais et mal écrit. Ceux qui fréquentaient la jeune fille avaient une chance de tomber sur un de ces écrit, sans doutes laissé traînés à un moment par accident.



Romance à l'eau de rose a écrit:


Gunther et Igrid



Gunther Baldrikson, lance à la main, marche à pas de loup pour ne pas faire fuir le gibier. Le frissonnement des feuilles lui signale la présence de petits animaux cachés. Effrayé par un rire féminin, un oiseau s'envole brusquement de l'arbre près duquel il se tient. Le guerrier s’avance alors  avec précautions et surprend la conversation de deux jeunes femmes.

- Si tu avais vu son expression ! Je crois que ce soir je vais mettre ma robe d'hermine à corset, histoire de le faire enrager un peu plus, et toi Igrid ?

- Je ne sais pas encore, murmure celle-ci. Bjorn est plutôt distant en ce moment. Je ne pense pas faire des frais de toilettes inutiles. Je vais porter mon attention ailleurs. Rien de tel qu'un peu de jalousie pour ramener un homme à soi !

Gunther blêmit de colère en entendant ces mots. Igrid Gunnardotir, la fille du Jarl, comme tout le monde l'avait surnommée, qui discute avec son amie Mathilde. Igrid est une snob frivole et apprêtée. Il hait ses fréquentations masculines et ses manières de jeune fille à papa égoïste. Elle s'amuse avec tous les jeunes gens qui lui tournent autour. Sauf avec lui. Depuis qu'il l'avait remise à sa place le jour de ses 15 ans, elle l'évite, l'ignore comme s'il était transparent.

A travers les branches des arbres, il peut distinguer son visage : des lèvres rouges bien dessinées, un petit nez espiègle et des boucles d'un blond cendré qu'elle agite avec coquetterie en ce moment même. Son corps tout en courbures est moulé dans une robe courte qui révèle le début de ses belles jambes. Elle sait jouer des atours dont la nature l'a généreusement pourvue. Il serre les poings en se sentant malgré lui attiré par les yeux verts mordorés qui pourtant le dédaignent la plupart du temps.

Il sait qu'elles parlent de Bjorn, un garçon du clan ... Un de ceux qui comme beaucoup lui tournent autour et qu'elle semble encourager. Gunther relâche le feuillage qu'il maintenait et s'écarte du lieu où elles sont assises. Il regagne ensuite l'intendance de la maison longue où il dépose le fruit de sa chasse : une belle biche qui sera préparée pour le repas du lendemain par Ermelinde, la cuisinière. Puis il file à l'écurie s'occuper des chevaux, un loisir qui lui tient à coeur.

En tant que fils de Hirdmen, un des guerriers du Jarl, il a repris le rôle de son père à la mort de celui-ci. Baldrik, son père, était un ami intime du Jarl Gunnar. Il était sans doutes son guerrier le plus fidèle. A sa mort, le Jarl avait confié ses fonctions au fils. Les relations entre les deux hommes étaient presque celles d'un père envers son enfant.

Digne fils de son père, Gunther porte la lance avec fierté, a les épaules larges et le physique solide. Ses yeux sombres et sa mâchoire carrée lui donnent un air profond et puissant. Il a repris le rôle de défenseur du domaine et de chasseur et gère quantité d'autres petites choses dans la maisonnée, parlant au nom du Jarl sur bien des sujets.

Tandis qu'il brosse les chevaux, les pensées de Gunther reviennent à Igrid. Le veuvage a frappé le Jarl Gunnar très tôt et il n'a jamais repris ni épouse ni concubine. Igrid, sa fille unique, a ainsi reçu ainsi toute l'affection de son père.

« Un peu trop, assurément », se dit Gunther.

Petite fille, Igrid avait déjà cette arrogance d'une enfant à laquelle on n'avait pas su dire non. Elle est également d'une espièglerie frôlant parfois la méchanceté. Il a appris à se méfier des attitudes de cette petite tête blonde dont les mauvais tours étaient perpétrés souvent à ses dépens, jusqu'à ce jour où elle s'était tenue définitivement loin de lui.

...


On retourne la feuille ... rien ... où était la suite ... ? Sûrement encore dans dans la tête de la jeune fille ou sur un brouillon qu'elle gardait sur elle, la suite viendrait sûrement un jour ...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Greta Skryd'Kadn, Ansgar

avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 26/01/2017
Age : 32
Localisation : France

MessageSujet: Re: [Ouvert] Romance à l'eau de rose   Lun 27 Fév - 14:41

Convaincue de poursuivre son écriture par des gens bienveillants (et visiblement pas allergiques aux mièvreries sentimentales de jeune fille), Greta prit le temps de poursuivre sur sa lancée et de coucher sur papier une suite. C'était peut-être une manière personnelle de méditer et de se couper du monde avait avancé Celegril. Qui savait ?

Encore une fois, il suffisait de peu côtoyer la jeune fille ou les endroits qu'elle fréquentait pour finir par tomber par inadvertance sur un brouillon de ses "oeuvres" littéraires et pour pouvoir y jeter un coup d'oeil indiscret.


Romance à l'eau de rose, deuxième partie a écrit:
Le père d'Igrid avait offert au  défunt père de Gunther des appartements au sein de sa maison longue. Gunther y vivait seul à présent. Il fait donc partie du paysage depuis longtemps et est bien intégré à la vie de la cour du Jarl.

« Je vais récupérer les restes de ce midi que Ermelinde m'a réservés et rentrer», se dit-il.

Il s'engage en direction des cuisines. Le rire exagéré d'Ingrid lui parvient alors en écho. En entrant il la trouve à califourchon sur une chaise tandis que Bjorn, son prétendant du moment, lui glisse une fraise dans sa bouche entrouverte. Elle a un autre fou rire tandis qu'elle mâche le fruit rouge et manque de s'étrangler à l'entrée de Gunther dans la pièce.

Ermelinde, la cuisinière, roule des yeux ronds vers le plafond en signe d'exaspération.

"- Cela suffit, Mademoiselle Ingrid, dehors !" la chasse-t-elle. "Mon repas va finir brûlé et ma pâte tombée à ce rythme là. Vous me distrayez trop !"
Ingrid, nullement fâchée, quitte sa posture d'équilibriste et l'embrasse sur la joue.

"- Tu viens Bjorn, on est de trop !" dit-elle à son compagnon

Elle lance un regard en dessous à Gunther en lâchant ces mots.

Quelques jours plus tard, Gunther, après une dernière vérification de l'état des terres, va rejoindre ses deux camarades d'enfance et membres du clan, Ragnar et Kjeld dans la cour d'arme. Au même moment, Mathilde et Ingrid, assises sous le préau extérieur, y filent la laine.

Il avise les deux hommes assis sur un banc, encore essoufflés par leur dernière passe d'arme. Ragnar, un séduisant gaillard aux cheveux blonds frisés, l'accueille d'un ton taquin.

"- Je pensais que ton travail de Garde-chiourme pour le Jarl avait fini par te clouer toute la journée."

Gunther les salue et s’assoit à côté d'eux en étalant sa cape de laine par terre.

"- Mon travail de garde chiourme, comme tu le dis si bien, me passionne plus que tu ne le crois. Surveiller un domaine comme celui-ci est excitant."

"- On a constaté cela ! Tu es tellement absorbé que l'on ne te voit presque plus ces derniers temps, dit Kjeld, un garçon aux yeux marron et au regard rieur."

Les trois hommes se mettent à discuter de choses et d'autres jusqu'à ce Ragnar reprenne d'un ton rêveur :

"- Comment souhaites-tu qu'une femme te révèle son amour ?" demande-t-il à Kjeld.

Il songe à Mathilde. Il n'est pas dupe de ses changements d'humeur et de sa prétendue insouciance. Lorsqu'il l'embrasse, ses yeux devenaient doux comme ses lèvres. Il sourit malgré lui.

"- Rien qu'à ton sourire réjoui, je devine que Mathilde t'a déjà divulgué le sien. Moi, je voudrais tout simplement qu'elle me regarde droit dans les yeux et qu'elle se penche ensuite à mon oreille pour me chuchoter les trois petits mots magiques."

"- Et toi Gunther ?" questionne Ragnar.

"- J'aimerais qu'elle m'attende près d'un feu, dans sa robe blanche, avec un bouton de rose dans ses cheveux. Et ce seront ses yeux, plus que tout le reste, qui me diront son amour." émet doucement Gunther.

"- Pourquoi un bouton, pourquoi pas une rose épanouie ?" s'enquiert Ragnar.

"- Un bouton signifie son innocence, la pudeur d'une femme qui s'offre pour la première fois."

"- Tu as de ces idées, toi alors ! Et romantiques en plus !" s'exclame Kjeld, moqueur.

Une pelote de laine vient rebondir aux pieds de Gunther. Une silhouette en robe sort du préau à sa poursuite. Gunther ramasse la pelote de fil qu'Ingrid prend sans même le remercier. Avec un petit salut de la main à Ragnar et Kjeld, elle retourne sur son métier à tisser sous le préau.

"- Ça m'impressionne la façon dont elle te traite" observe Ragnar.

"- Elle a la rancune tenace. Sept années se sont écoulées pourtant depuis cette histoire", renchérit Kjeld.

Gunther fait un geste de la main comme pour balayer avec indifférence ce qui vient de se passer.

...


On retourne la feuille ... et on tombe sur page blanche ...

Non que le suspense fut bien intense, on se doutait que le récit ne s'achevait pas ainsi. Il faudra attendre que Greta sente à nouveau la plume la titiller pour avoir un aperçu de la fin du récit.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Ouvert] Romance à l'eau de rose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sclérose en plaques et alimentation
» Sainte Rose-Philippine Duchesne Religieuse et commentaire du jour "Il convoqua ses serviteurs"
» Rose
» Ballade sur la Côte de Granit Rose
» UN ESPRIT OUVERT POUR LIRE LA BIBLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: Rôliste :: Histoire des personnages-
Sauter vers: