(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Clos] La Montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kahar-Srael - Dashnïr

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 28/11/2015
Age : 26

MessageSujet: [Clos] La Montagne   Sam 28 Nov - 19:20

Présentation a écrit:
La Montagne est un livre écrit par Kahar-Srael. L'accompagnant dans ses voyages, il y note toutes ses pensées et observations du monde. Il le montre volontiers à ceux qui demandent.

S'il est notifié des éléments du BG dont vous n'êtes pas forcément en accord, considérez juste que Kahar peut avoir tort même s'il ne le réalise pas. Je cite également Enki :
"Nous souhaitons que vous vous appropriez l'histoire de Terres Mystiques avec des interprétations originales, voir folles et délirantes si ça vous chante, tant que les autres embarquent dans votre explication, la vérité n'a pas grande importance. De ce fait, vous n'aurez jamais de vérité absolue de la part de l'équipe, sur les événements qui se sont déroulés autour du voile."

-----------------------


On ne réalise jamais toute la portée des actes que l'on peut faire.
Et je sais que Zator a pu regarder tout ce que j'ai pu accomplir.




Dès le départ de ma vie, je me suis engagé comme beaucoup d'autres sur la pente d'une montagne, sans en connaitre sa hauteur ni savoir ce qui m'attend en haut. Je voulais la grimper, aussi haut que possible pour atteindre quelque chose qui m'est encore à ce jour inconnu. Mais c'était une aventure à tenter qui pouvait apporter bien des choses. Voir le sol s'élever au fur et à mesure de sa traversée a quelque chose de gratifiant, chaque pas apportant son lot de mérite. L'effort paye toujours et il paye parfois bien, te motivant de continuer à grimper. Un cercle vertueux.

Les premiers pas ne sont pas toujours faciles, mais tu n'es pas le seul à le faire. Suivre la terre aplatie par les traces d'un précédent voyageur facilite la progression. Tous ne mènent pas plus haut, mais s'écarter reviendrait à potentiellement s'aventurer vers ta mauvaise fin. Pas question de se bloquer d'une manière si idiote dès le début. Tu n'as pas le choix du cheminement, mais tu sais qu'il sera beaucoup plus sûr que si tu le choisi seul.

Mais ils se raréfient peu à peu, te forçant à prendre des risques pour tenter de continuer à gravir la montagne d'une meilleure manière. Parfois tu échoues et tu te surprends à descendre sans vraiment le réaliser, mais tant que tu peux te reprendre et corriger ta trajectoire, rien n'est terminé. La montée continue, on apprend de ses erreurs, ils peuvent se rattraper. La vie est pleine d'imprévus qui te feront souvent perdre du temps, te rendant frustré et te poussant à faire des erreurs, mais ne pas quitter de vue le sommet qui t'es encore caché par les nuages t'aide à garder le cap. Toutes les expériences ne se concluent pas comme tu peux l'espérer, on apprend rapidement qu'improviser et s'adapter face aux problèmes est une qualité précieuse qui servira très souvent.

On n'est pas seul, tu croiseras régulièrement le chemin d'autres personnes qui poursuivent le même but que toi. Certains sont bien meilleurs que toi, la plupart tenteront même de te pousser du haut de la falaise, te faisant écraser sur le sol devenu trop bas pour que tu te permettes de chuter. Tu ne gagneras pas toujours mais tu ne tomberas pas toujours non plus, te faisant reprendre la route ensuite. Certaines de ces personnes seront plus amicaux, soit te donnant envie des les suivre, soit exprimant le désir de te suivre.

Former un groupe permet d'avancer plus vite, chacun dévoué à une tâche, veillant sur l'autre. Mais un groupe apporte ses propres problèmes, certaines personnes ont du mal à suivre le rythme. Les choix s'imposent alors, entre les laisser sur place pour ne pas prendre le moindre risque, les porter avec soi au risque de se fatiguer pour lui ou s'arrêter au coût de ne sans doute plus pouvoir reprendre. Les dilemnes seront nombreux, que leur origine dépend des tiens ou des problèmes extérieurs. Plus tu avances en tête, plus tu te confronteras à des problèmes. Fini l'innocence de l'apprentissage, il est temps de se débrouiller soi même et de savoir que des gens dépendent de toi.

Et tu finis par passer un certain cap à partir d'un moment. Quand on dédie une vie à choisir et à avancer, on passe une moitié de celle-ci à agir et l'autre moitié à se demander pourquoi on a agit ainsi. Quand on regarde derrière les erreurs de cheminement qu'on a fait, les personnes laissées derrière, les imprévus fataux ou les mauvaises décisions... Nous nous disons toujours qu'on n'aurait pas du faire ça. Avec l'expérience acquise, nous savons désormais comment on aurait pu faire mieux.

Mais on ne peut pas.

Certains restent bloqués par ce constat jusqu'à en devenir fou, d'autres continuent d'avancer dans l'espoir de trouver leur redemption. Le passé ne s'efface pas, seul l'avenir peut nous laver. Et on continue de grimper cette montagne. Le chemin continue de s'étirer avec le poids des remords qui pèse sur notre esprit.

Mais au fur et à mesure que l'on progresse, les choses redeviennent toujours plus intenses. Pénibles peut-être, compliquées sans doute, mais l'expérience accumulé durant toute cette traversée permet de l'appréhender avec plus de facilité, avec plus de marge de manoeuvre. L'idée qu'on se rapproche continue de garder la flamme qui persiste en nous. Je monte de plus en plus haut, motivé par ma progression sans limite, sans que jamais cela ne semble montrer de fin. Mais je sais qu'elle approche.

Les meilleures pensées viennent vers la fin. Alors qu'on est entouré des étoiles qui composent le ciel, éloigné du sol qui s'étend à perte de vue, on commence à faire le bilan de sa montée. On sent la présence de ceux qui ont pu t'accompagner jusque là, allumé par la même flamme qui t'a poussé à arriver jusque là. Tu n'y es pas encore, persévérant sur les derniers pas que tu dois accomplir. Tu es SI PROCHE d'y arriver que ça t'obsède, c'est gravé dans ta tête comme une danse sans fin.

Et pourquoi as tu fait ça ?

Pourquoi as tu grimpé cette montagne ? Dans quel but ? Tu ne l'as jamais sû, tu ne sais même pas encore POURQUOI tu as fait ça. Pourquoi tu t'es foutu les jambes en l'air à affronter tous ces obstacles ? A encaisser tous ces regrets ? A pourrir toute ta vie à GRIMPER SANS FIN et SANS RELÂCHE pour savoir un truc qui de toute façon n'apportera pas plus de sens à toute ton existence. Et ces gens t'ont suivi en attendant de toi que tu saches où aller, où les diriger, ayant foi en toi. Et tu es incapable de leur dire que tu ne sais pas plus qu'eux où tu vas.

Tu réalises que toute ta vie ne s'est bâtie que sur un fantasme, tu ne t'es focalisée que sur l'ascension de cette montagne sans savoir ce qu'il y a au boût. Une fois que tu y es, que fais tu ? QU'EST CE QUE TU FERAS ? Tu ne pourras que t'asseoir en regardant les étoiles étinceler au fond. Tu sais que tu ne pourras pas redescendre, ce sera trop tard.

Tu ne pourras
que
rester assis
là.

Et ne rien faire.

C'est le constat. Tu auras réussi tout ce que tu auras entreprit pour arriver à cette hauteur. Que tu sois le premier ou non, que tu en sois heureux ou non, reste que toi et les gens qui ont cru en toi ne pourront rien faire d'autre que de savourer la victoire qui leur est offerte. Vous avez accompli votre objectif. Bravo. Vous y êtes arrivés. Mais vous réaliserez qu'il n'y aura pas de suite. Ce sera terminé. Vous ne pourrez plus continuer.

La montagne est une vie que vous venez de mener à son terme, que de nombreuses personnes avant toi ont grimpé et que de nombreuses personnes après toi grimperont. Ce fut l'expérience de ta vie, tes premiers pas, tes doutes et tes accomplissements. Tout ça a mené à terme à ton apothéose. Ce fut ton Ascension, la tienne et ceux qui t'ont suivi. Tes traces marqueront le chemin de ceux qui emprunteront cette voie après toi. Tu auras modifié l'avenir de bien des gens qui verront le chemin que tu as emprunté.

Et tandis que tu songes à tout ça, tu restes assis à regarder les étoiles qui scintillent. As-tu réussi à répondre à tes propres questions ? A savoir à quoi ça a servi tout ça et si ça va changer quelque chose ? Sans doute pas, n'y comptes pas. Embrasse cette fatalité mais n'efface pas le sourire qui est sur tes lèvres. Tout ça, tu l'as fait pour vous, toi et les gens qui t'ont accompagné jusque là.

Ne cherche pas un sens à ton existence, donne lui en un.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Clos] La Montagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» huis clos
» De la montagne vers la vallée
» La montagne comme construction politique
» Demande de prières pour deux jeunes Italiens morts dans la montagne au Vénézuéla le 13 avril 2010.
» La montagne du Dharma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: Rôliste :: Histoire des personnages-
Sauter vers: