(Serveur fermé)
 
AccueilWikiS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Errances Nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anamnèse, Pixie

avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 31/01/2016

MessageSujet: Errances Nocturne   Lun 15 Fév - 19:05


Entre le crépuscule et l'aube, alors que vous êtes assoupie, vous avez une vision durant votre sommeil :

Cette nuit là, l'obscure voûte céleste s'était abattue sur la sylphe en une pesante et opaque chape de plomb... La pâle lueur de la reine des astres nocturnes avait déserté les cieux, laissant seuls les lactescences lumineuses luire de leur éteinte clarté. Un épais voile ténébreux avait recouvert l'ensemble des êtres de la forêt.... Dès le crépuscule, les gazouillis des oiseaux s'était brusquement tue, le friselis de la tramontane s'était mue en d’inaudibles bruissements, les pétales s'étaient scellés les une contre les autres et même les clapotis des ruisseaux s'étaient étouffés en de muets échos... Lorsque l'astre diurne avait définitivement disparu sous la courbe terrestre, le peuple sylvestre s'était définitivement dissimulé sous les couverts protecteurs des terriers, antres, nids et autres refuges. Désormais, seul un inquiétant silence planait de sa lourde présence dans l'étrange pénombre forestière : il n'y avait ni orient ni occident, ni austral ni boréal, ni ombre ni couleur et ni sérénade ni oraison...

Haletant, le souffle court, perdu au milieu de cette nature aussi muette qu'hostile, un Eodh fuyait le regard aveugle de la Louve Lunaire.... Il sentait déjà à ses trousses la courses silencieuse de la Meute Nocturne. Courant aussi vite que ses jambes lui permettaient, il s'enfonçait davantage dans les futaies profondes. Ses sens en émois, ses muscles gorgés de sang et son cœur pourtant gavé d'adrénaline ne lui étaient d'aucun secours : à chaque pas il manquait de trébucher, ses yeux étaient aveugles dans cette nuit noire, ses mains ne parvenaient qu'à agripper des ronces aiguisés comme le fil d'un glaive, ses poumons imbibés des miasmes forestiers oppressaient sa cage thoracique, chacune de ses pensées l'égaraient davantage... Seconde après seconde, il sombrait toujours un peu plus dans cette terreur primale et irrationnelle qui s'empare des hommes lorsqu'ils sont confrontés aux manifestations sauvages et surnaturelles des forces nocturnes.

Épuisé par la traque céleste, le corps de l'Eodh chuta lourdement sur la mousse humide d'un sol rocailleux. Au loin, transmis en échos à l’intérieur d'une caverne, les hurlements d'une meute de loup s'approchait. L’esprit égard, le temps se perd, se fragmente, s'étiole et s'étale : les grognements d'un prédateur prêt à se jeter sur sa proie... Le clappement des crocs sur la chair... Le râle muet d'une gorge ensanglanté... Puis, plus rien, si ce n'est le silence nocturne...


Soudainement vous vous réveillez et chassez la sueur qui perle sur votre front. Vous vous redressez, et songez à cet étrange rêve et les multiples questionnement qu'il pouvait poser... Ou pas.

[HRP] Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ivory Doucenuit

avatar

Messages : 156
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: Errances Nocturne   Mar 16 Fév - 3:03

La jeune Ansgar se réveilla en sursaut, un hurlement coincé au travers de la gorge, elle agita les mains pour chasser les crocs qui l'empêchaient de crier. Ce faisant, elle évacua les dernières traces de cet étrange rêve et se redressa, le souffle court.

Avisant l'endroit qui l'avait abrité pour la nuit, elle se laissa retomber en arrière en lâchant un gémissement. Son corps était nimbé de terreur, laissant sur sa peau un voile humide.

Il n'était pas rare qu'Ivory rêve. Par contre, qu'elle le fasse en s'imaginant en homme était une première. De là à y voir un rapport avec sa discussion de la soirée, il n'y avait qu'un pas. Pourquoi les loups ? Elle se passa une main tremblante sur le visage sans y trouver de réponse.

Le jour n'était pas encore levé, tout juste caressait-il d'une main hésitante la croupe incendiaire de la vieille nuit. Cela n'empêcha pas la jeune fille de sortir de la ville pour trouver un endroit où l'eau pourrait laver son corps souillé de cauchemar.

Par contre, elle n'alla pas bien loin. L'écho chimérique des hurlements lupins lui laissaient une étrange sensation au creux de l'estomac. A moins que ça ne soit la bière de la veille...

Un gémissement lui échappa tandis que son estomac se révoltait. Le cauchemar l'avait peut-être un peu plus affectée que d'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Siv

avatar

Messages : 999
Date d'inscription : 15/01/2016

MessageSujet: Re: Errances Nocturne   Mar 16 Fév - 15:28

La part de la Louve


Le front moite, elle s'était éveillée, en sueur malgré le frisson du cauchemar. Elle savait.

Le vieux shaman Mehaloas lui avait conté, autrefois, que la Louve était l'astre le plus capricieux. Que la gigantesque perle qui ornait le ciel nocturne prenait parfois en son giron, brièvement, les enfants abandonnés ou mal nés, qu'elle les abreuvait de ses mamelles et les protégeait avant de les rendre au clan, à une meute. Mais il arrivait, en certains cas, que la Mère Louve rappelle à elle ses enfants. Pour avoir été abreuvés dans le giron de la louve céleste et bénis par elle, il leur fallait désormais payer un tribut. Il leur fallait s'offrir tout entiers aux caprices de l'Astre, les nuits de plénitude lunaire. Parfois la Lune les rappelait à elle, les laissant déchiquetés et devenus part de la Meute Éthérée, pour avoir été ainsi dévorés. Aucun obstacle ne ralentissait jamais la meute surnaturelle. Jamais elle n'avait besoin de répit, ni ne défaillait. Jamais, depuis l'aube des temps, leur proie ne leur avait échappé.

Mais, parfois, en une nuit terrible, ils offraient part d'eux-mêmes aux prédateurs, et prenaient pour eux-mêmes, en leur coeur, part de la Meute Éthérée. Par ce terrible tribut, ils devenaient guerriers-loups, prenant les caractéristiques du prédateur en partie ou en tout, oubliant parfois l'entier de leur existence l'histoire d'une nuit, pour n'être plus que prédateur, part du grand tout de la Meute.

Aeidan était l'un de ces enfants trouvés. L'un de ces enfants de la Louve par naissance.

Une nouvelle affaire, occupait le centre de ses pensées, désormais. Elle devait retrouver Aeidan, espérant que la vision qu'elle avait eue n'était que construction de son esprit habité de trop de tracas et pensées. Mais... peut-être était-ce, dans le pire des cas, vision prémonitoire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Errances Nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Errances Nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mystérieux phénomène lumineux qui apparaît dans le ciel nocturne norvégien
» 3 mois et tétée nocturne
» 2010: Le 17/11 à 22h00- brouillard nocturne
» réveil nocturne, enfant de 14 mois
» terreur nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres Mystiques UO :: Rôliste :: Histoire des personnages-
Sauter vers: